Julien Lesne

Illustrateur freelance

Julien Lesne – Illustrateur freelance

Illustrateur freelance depuis 3 ans

Questions & Réponses

1. Présente toi en quelques mots…

Je m’appelle Julien, je suis illustrateur freelance depuis maintenant 3 ans. Je suis autodidacte dans ce domaine.

 

2. Pourquoi fais-tu le métier que tu fais actuellement ? Par quelles voies as-tu dû passer pour y arriver ?

J’ai toujours été attiré par les métiers créatifs mais ce n’était pas une voie envisageable pour mes parents. Malgré des études de droits poussées, un job dans l’administration, je n’ai jamais cessé de dessiner et il y a 10 ans, j’ai voulu vraiment apprendre. Sans but défini à la base, juste pour le plaisir et le challenge. A force de m’accrocher, j’ai fini par avoir un bon niveau et j’ai voulu testé mes compétences dans le milieu professionnel. J’ai donc démissionné de mon travail et je me suis lancé à plein temps, d’abord dans une formation pendant 2 ans et en freelance ensuite.

 

3. As-tu des mentors ou des personnes en particulier qui t’ont aidé dans ton métier ?

Non, personne en particulier, à part quelques professionnels dont les retours positifs sur mon travail m’ont permis d’y croire.

 

4. Où trouves-tu l’inspiration ?

Dans la lecture de bandes-dessinées, les romans, les films, la mode et puis dans mes propres obsessions.

 

5. Quels sont tes projets professionnels ?

Actuellement je travaille sur un projet de bande dessinée, que je scénariste et dessine.

 

6. Les principaux challenges auxquels tu as dû faire face dans le cadre de ton métier ?

Le doute est le plus difficile. La remise en question permanente est à la fois un moteur d’amélioration, mais aussi une sensation quotidienne d’avoir à gravir l’Everest…

 

7. Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui voudrait se lançer dans le même métier que toi ?

Bosser sa technique, faire des images personnelles, être réaliste quant à ses capacités et son envie. Prendre du temps pour soi.

 

8. Qu’est-ce que tu ne referais plus ?

Je n’attendrais pas si longtemps pour apprendre le dessin. Apprendre seul et quand on a 30 ans passé, c’est dur !

 

9. S’il te restait une journée à vivre, tu ferais quoi ?

Je la passerai avec ma femme.

 

10. Tu as le mot de la fin !

Merci pour l’opportunité !

Le contacter

Pin It on Pinterest

Share This
0